Savez-vous que vous êtes éparpillé aux 4 coins de la planète ?

C'est en retirant un cheveu de mon pull que je me suis posé une question : Où peuvent bien aller les cheveux que nous mettons par terre dans la rue, le bus ou encore dans la poubelle ? Y avez-vous réfléchi ? Bon je sais que c'est une question bête mais j'y ai songé et je vais essayer d'y répondre le plus maladroitement possible pour que vous puissiez vous aussi y répondre grâce aux commentaires.

Nous savons que nous perdons une centaine de cheveux par jour (rassurez-vous ils repoussent). Cela pourrait faire l'objet d'une histoire : imaginez-vous la scène. On ne sait pas quel est le héros du roman dès le départ, on sait juste qu'il vient de tomber et qu'il vole. Le livre raconterait donc toutes les péripéties : rencontre avec papa ch'veux, mèche blonde, et à la fin il rencontrait son maître suprême. Vous ne voyez pas que qui je parle ? Vous avez deux choix : le yéti ou Choubaka. Son aventure se finirait lors de sa disparition car un cheveu est biodégradable mais il aurait le temps de visiter plusieurs pays dont notamment la Bretagne, les landes, les alpes voir les autres pays... qui sait où sont nos cheveux ?

Bon sinon savez-vous où est le cheveux que vous avez retiré hier de dessus votre épaule ? Je parie que non.

La vie d'un cheveu est quand même unique. Il a une espérance de vie très limité : 2 ou 3 ans. Même les fourmis vivent plus longtemps. Ils se font noyer tous les jours ou tous les deux jours et on leur met des produits qui nous même nous piquent les yeux. Mais il supporte car il a des milliards de congénères avec lui. Et tout d'un coup il se retrouve seul, sans ami, sans ses compagnons de toujours, sans ses voisins et collègues de bureau.

Reposons nous un instant pour nous remémorer qu'il y a toujours un cheveu seul quelque part.