Petites pensées Madeleinesques

madeleine

C'est en ayant une canette de Coca Zéro dans une main et le stylo plume Parker de l'autre que je vais vous faire part de pensées que j'ai eu en déjeunant.
C'est assise sur les marches d'un des plus beau et des plus grands monuments de Paris que je vous écrit. Peut-être ne le verrez vous jamais ou ne lirez vous jamais ce qui suit mais c'est la même chose pour moi. Une chose que j'aime faire et que même la pluie ne m'empêchera pas de faire : écrire.
Donc c'est assise au pied d'un des piliers de la Madeleine avec un air de Bonfunck mc's que je rédige ce que vous allez lire.
Je ne sais pourquoi je vous raconte encore toutes ces bêtises mais je le fais. Libérez-vous l'esprit et écrivez ce que vous pensez au fil de votre imagination.

Ô tiens ! Bonjour Pigeon ! (un énorme pigeon vient de se poser à mes cotés et guette attentivement mon sandwich ! vous croyez que c'est bon signe ?)

Mon regard perdu dans le vide est dirigé vers la Concorde et ses fontaines. Des personnes courent pour ne pas se faire renverser en traversant la rue. Madeleine, rond point magique où les voitures arrivent à 50km/h et certains trouvent le courage de traverser en plein milieu. Le mieux je crois est lorsqu'une voiture les évite de justesse ils se permettent de gueuler comme quoi les piétons sont prioritaires. C'est vrai qu'à cet endroit aucun passage piéton n'est prévu. Il faut aller à 20 mètres pour le trouver ! Trop dur l'effort !

De nombreux bus aussi s'amusent sur cet axe qui part vers la Concorde, Saint-Lazare ou sur Bastille. Que ce soit le 24, 52 ou le 94 ils ont tous un point commun : ils passent tous à l'orange. Aucun ne s'arrêtent pour avoir un feu rouge. Bon remarquez tous les bus sont les même et grillent tous les feux mais allez savoir pourquoi à cet endroit là précisement aucun ne s'arrête. Ahhh la magie des bus ! Et il ne faut pas oublier les deux autres cars : "Les cars rouges" et "L'open Tours" qui arpentent les rues de paname pour faire connaître notre jolie ville. Je vous jure qu'un jour je vais voir en direct une personne sur un Vélib' se fait renverser ! Grâce à ces nouveaux vélos ils arrivent de tous les cotés ! C'est incroyablement dangereux !

Chaque visiteur lorsqu'il arrive à la Madeleine a son petit moment de coupure de respiration. Il regarde les marches et lève la tête pour voir la grandeur du monument. C'est après qu'il se rend compte qu'il est regardé par les personnes comme moi qui mangent sur les marches et qui ne font même plus attention du lieux où elles se trouvent. Il y a bien entendu la traditionnelle photo. En été les jardiniers de la Madeleine ont installé des fleurs sur les marches. Bon ce n'est pas avec ce superbe temps que ca dérange mais nous parisiens avons moins de place pour manger et les fleurs attirent toutes sortes d'insecte. Mais on finit quand même par y arriver. Ce que j'aime c'est le discours des étrangers : "mets toi devant les fleurs chérie ca va faire une photo originale". On lui dit ou pas qu'il est seulement le 50ème de l'heure à faire la même photo au même endroit.... Un jour moi aussi il faudrait que j'y passe pour immortaliser 5 mois de ma vie ! Ahh que de souvenir sur ces marches.

Il est 12h30 je m'asseois et sort ma canette et mon sandwich. Et mon texto il est où ? Quoi en retard ! Ahhh SFR m'avait habitué à plus de ponctualité mais cela viendrait il vraiment d'SFR ? Bon tant pis je range mon portable, le remet dans ma poche arrière droite et engouffre un bout du minuscule sandwich que je m'impose le midi. Ce qu'il ne faut pas oublier c'est lorsque l'on mange on produit des déchets. L'un des inconvénients de cet endroit c'est que les poubelles sont trop vite remplies et débordent de tous les cotés. Oulala que c'est beau Paris !

Quand une personne normale s'asseoit sur les marches, ces personnes que j'aiment bien parce qu'elles ne font pas leur mijoré, telle que moi, elle regarde où elle s'asseoit et pose ses fesses. Mais lorsqu'une jeune femme qui travaille plus dans la mode qu'autre chose arrive le rituel est différent. Slalom entre les pigeons, entre les personnes déjà assises sur les marches. Elle s'arrête au milieu de l'escalier et regarde tout autour pour voir où elle pourra se poser. Repart plus motivé que jamais. Arrive à son point de destination regarde la marche et dis à sa très charmante amie qui l'accompagne : "ahh c'est sale". Elle balaie avec un mouchoir les marches, pose son magazine et peut commencer à plier ses genoux dans le but de s'asseoir. Que dire si ce n'est "ignore là. Elle n'en vaut pas le coup" ? Et voila ce qui m'énerve : les gens qui viennent manger sur mes marches exposées à la pluie, au pigeon et aux autres personnes et qui se plaignent que ca soit sale !

J'adore regarder les touristes et leur plan de Paris. Je ne comprend pas un mot dans ce qu'il raconte mais je suis généralement sur d'une chose : ils sont perdus ! Différents indices me laissent le penser. Ils tournent la carte dans tous les sens. Montre différentes directions. Commencent à se crier dessus. Et arriver en bas pour partir partent dans deux directions opposées. Ca me fait rire. Ne pourrait-il pas mieux demander à une jolie blonde aux yeux bleus un sandwich à la bouche par où est la Bastille ou les champs Elysées. Bon je ne sais pas forcément mieux me repérer mais je connait au moins le quartier sur les 500 mètres aux alentours !

Bon il pleut ! Ca change sur Paris vous ne trouvez pas ? Atchooouuuummm et voilà ca commence ! Vite un mouchoir le nez ne va pas tarder à couler ! Et ca ne rate pas : une minute après l'éternuement le nez coule ! Super sexy la Titi !

Au revoir Pigeon !