Les chroniques de Khëradon : L'éveil du Roi

9782012013278Résumé : Une terrible malédiction pèse sur Everlaine : Luther, l'héritier du trône, doit payer le prix fort pour son salut et celui de son peuple.

Extrait : "Le tranchant de la lame s'enfonça très exactement entre la seconde et la troisième vertèbre cervicale. Le métal sectionna net la moelle épinière et les vaisseaux de cou. Aussitôt, un flot d'hémoglobine jaillit de l'artère lésée et macula le visage de Luther Khëradön, qui se tenait au côté de son père.

L'enfant ne comprit pas tout de suite ce qui se passait : il restait là, innondé par ce liquide poisseux qui s'échappait de la blessure d'Adön.

Immobile.

Autour de lui, tout se mit soudain à s'agiter. La salle du trône s'emplit d'une clameur frénétique qui ricochait en milliers d'échos sur les vitraux. Les gardes royaux eux-mêmes semblaient désemparés, mais Luther restait de marbre. Il contemplait le corps de son père qui n'en finissait plus de tomber.

Un instant, le temps se figea.

Luther ferma les paupières. Une seconde à peine : le sang lui piquait les yeux. Lorsqu'il les rouvrit, son père n'était plus qu'un cadavre sans vie étalé sur le marbre froid.

- Le roi est mort ! hurlèrent des dizaines de voix autour de lui, Adön est mort !

Luther écarquilla son regard azur. Des soldats en armure se précipitaient, des femmes s'évanouissaient. Il était bousculé, emporté par des bras qu'il ne parvenait pas à identifier. Comme si son cerveau refusait encore de comprendre...

Mort ? C'est impossible, pensa-t-il, le roi de peut pas mourir : le roi, c'est mon père et...

Luther passa sa langue sur ses lèvres. Elles avaient un goût de métal, d'ambre et de cannelle : l'odeur de son père - celle-là même qui lui permettait de s'endormir le soir - mêlée à celle du roi assassiné. Une odeur qui s'enscrivit au fer rouge dans les replis de sa mémoire.

En cet instant, l'enfant aurait aimé pleurer, s'enfouir dans les bras d'une mère. Mias la sienne était morte en lui donnant la vie. C'est tout ce qu'il savait d'elle, d'ailleurs... Alors Luther ouvrit la bouche pour expulser le hurlement qui enflait sa poitrine, un hurlement venu du plus profond de lui-même. Mais aucun son ne sortit de sa gorge : il restait muet, avec toute cette douleur qui lui taraudait le ventre.

Luther n'avait que huit ans, son père venait d'être égorgé sous ses yeux, et le roi, désormais, c'était lui !"

Mon avis : Un roman de fantaisie pour la jeunesse inspiré par les classiques du genre. On sent en effet l'influence des grandes sagas telles que "Le Seigneur des Anneaux" de Tolkien ou "L'Epée de Vérité" de Goodkind dans cette écriture fluide et entrainante.

Un livre qui donnera envie de lire aux plus jeunes et se lira aussi très bien par un public plus adulte et qui veut se contenter de se détendre avec un livre bien écrit et une histoire intéressante.

Un premier volume qui met en place les pions sur l'échiquier et pose les premières grandes questions de la saga. Idéal pour ceux qui veulent tenter le genre fantaisie sans jamais avoir osé, de peur de ne pas aimer, d'avoir des lectures indigestes (à tort bien entendu).

Auteur : Chris Debien
Editeur : Hachette Jeunesse
Prix : 18 euros
Nombre de pages : 375