L'affaire du lieutenant Scott

scottRésumé : Personne ne s'évade du Stalag Luft n°13. C'est du moins le message adressé aux prisonniers de l'Us Air Force par leurs gardiens nazis. Dans ces conditions, survivre devient l'affaire de chacun – le capitaine Bedford l'a bien compris. Troc, marché noir, combines diverses : cet ancien vendeur de voitures n'a pas peur de ternir sa réputation d'officier. Il ne fait pas mystère, non plus, de ses opinions racistes. Et Lincoln Scott, lieutenant noir récemment fait prisonnier, ne tarde pas à en faire les frais.

Aussi, lorsque Bedford est retrouvé assassiné, les soupçons fondent-ils naturellement sur Scott. Seul Tommy Hart, jeune avocat dans le civil, semble croire à son innocence. Dans l'urgence, une cour martiale s'improvise. Hélas, en temps de guerre, loups et agneaux ont tendance à se confondre – et la Justice se tient rarement aux côtés des vaincus…

Extrait : Il venait de s'éveiller de son rêve lorsque le tunnel qui donnait sous la baraque 109 s'effondra. C'était juste avant l'aube, et une pluie diluvienne tombait depuis minuit, de façon sporadique. C'était toujours le même rêve. Sur ce qu'il avait vécu deux ans plus tôt. C'était presque aussi réel que les faits eux mêmes, jusqu'à la fin.

Dans le rêve, il ne voyait pas le convoi.

Dans le rêve, il ne suggérait pas de faire demi-tour pour attaquer. Dans le rêve, ils n'étaient pas abattus.

Et dans le rêve personne ne mourait.

Raymund Thomas Hart, jeune homme calme, maigre, d'aspect peu avenant - il était le troisième, après son père et son grand-père, à porter ce prénom à l'ériture insolite -, se cramponnait dans le noir, sur son châlit. Il sentait la sueur lui couler dans le cou. Pourtant, c'était le printemps, et l'air de la nuit était encore imprégné des derniers froids de l'hiver. Juste avant que les étais de bois, à plus de deux mètres sous la surface du sol, se brisent sous le poids de la terre détrempée par la pluie, avant que l'air résonne des coups de sifflet et des cris de gardiens, il écoutait le souffle lourd et les ronflements des hommes qui occupaient les lits superposés autour de lui. Il y avait sept autres hommes dans la pièce et il était capable d'identifier chacun d'eux aux bruits qu'ils faisaient en dormant. L'un parlait souvent, donnant des ordres à un équipage mort depuis longtemps. Un autre gémissait, criait parfois. Un troisième avait de l'asthme et, quand le temps était à l'humidité, on entendait toute la nuit sa respiration sifflante. Tommy Hart frissonna, tira la fine couverture grise jusqu'à son menton.

Mon avis : Un ouvrage qui nous plonge au coeur d'autres réalittés... celles de prisonniers de guerre lors de la Seconde Guerre Mondiale. Bien évidemment ces prisonniers sont des officiers (la réalité concernant les simples soldats aurait nettement résumé le livre à sa plus simple expression), et comme tout officier digne de ce nom, ils veulent s'évader.

Mais un camp de prisonnier n'est pas semblable au reste du monde : les règles et les personnalités transforment petit à petit les pimpants officiers et fait ressortir leurs plus étranges facettes. Et notamment le racisme de quelques sudistes nostalgiques.

Dans un tel contexte, un  meurtre, l'enquête et la procès qui en découlent n'ont évidemment rien d'ordinaire... surtout lorsque l'armée allemande s'intéresse de près à la conduite des débats.

Un très bon ouvrage, contenant des moments poignants de vérité sur la faiblesse humaine ainsi que sur la le bonheur des choses simple. La preuve est faite dans c es livres qu'un homme peut devenir meilleur du fait qu'il ait traversé le pire; et que l'épreuve peut donner un sens à la vie.

Certains cinéphiles verront ce livre comme faisant référence à divers films plus ou moins récents sur la seconde guerre mondiale mais une chose est sûre : ce livre a été écrit comme un hommage à tous les soldats (de quelque origine que ce soit) qui ont vécu dans les camps de prisonniers de l'armée allemande. A lire pour tous ceux qui voudraient mieux se rendre compte des conditions de vie de ces hommes et comprendre l'impact de leurs décisions et actes en temps de guerre.

Ateur : John Katzenbach
Editeur : Pocket
Prix : 8,10 euros
Nombre de pages : 720