L'Ordre du Dragon

ordre_du_dragonRésumé : Le carnage est indescriptible : lors d'une messe dans la cathédrale de Cologne, des moines encapuchonnés interrompent brusquement l'office ; alors qu'ils abattent le prêtre, les fidèles qui venaient de communier, meurent les uns après les autres, empoisonnés ; puis les assassins profanent le tombeau qui contient les saintes reliques des Rois mages, avant de fusiller les derniers survivants.
Pour lever le voile sur ce sacrilège, le gouvernement américain réclame l'intervention de Sigma Force, groupe d'action secrète spécalisé dans les enquêtes délicates. Très vite, les agents sont confrontés à une mystérieuse société ésotérique datant du Moyen Âge et baptisée l'Ordre du Dragon

Extrait : Une silhouette solitaire s'avançait, comme portée par une tache de soleil, l'armure scintillante.
Joachim n'avait pas besoin de voir l'emblème du dragon rouge pour reconnaître le lieutenant du pape noir. Le Sarrazin impie avait pris le nom chrétien de Fierabras, autrefois porté par un des paladins de Charlemagne. Il faisait une tête de plus que le plus grand de ses hommes. Un géant. Ses mains, souillées de plus de sang chrétien que quiconque. Mais, baptisé cette année, le Sarrazin était devenu le bras armé du cardinal Octavius, le pape noir qui se faisait appeler Victor IV.
Fierabras s'immobilisa dans la flaque de soleil, sans tenter de les pourchasser.
Le Sarrazin savait qu'il arrivait trop tard.
Le chariot franchit enfin le sommet de la crête pour atteindre la piste creusée d'ornières qui la longeait. Ils allaient enfin pouvoir prendre un peu de vitesse. Le sol germain ne se trouvait plus qu'à une lieue. L'embuscade du Sarrzin avait échoué.
Un mouvement attita l'attention de Joachim.
Fierabras décocha un grand arc noir de son épaule. Il plaça soigneusement son projectile avant de tirer la corde.
Le moine fronça les sourcils. Qu'espère-t-il accomplir avec une seule flèche?
L'arc se détendit et le projectile s'envola, décrivant une courbe au-dessus de la vallée, disparaissant un instant dans l'éclat du soleil.Tendu, Joachim fouilla les cieux. Puis, aussi silencieuse qu'un faucon en plongée, la flèche atteignit sa cible, et s'enfonça dans le coffre du centre.

L'avis de Dazboness : Ne sachant pas que James Rollins avait déjà écrit d'autres romans sur l'équipe Sigma dans d'autres maisons d'éditions, j'ai abordé celui-ci avec l'esprit d'une nouveauté plutôt que d'une série. Et le plaisir pris à la lecture' du roman est la preuve qu'il peut être lu aussi bien en tant qu'oeuvre unique qu'en tant que volume d'une série.

Une grande qualité d'écriture dans cette histoire, que ce soit le style fluide de l'auteur, le rythme de l'action qui reste soutenu, ou même encore la documentation sûre de l'auteur concernant les technologies comme les détails historiques.

Un très bon roman, où rien n'est joué avant la dernière ligne, car chacun peut changer le cours de l'histoire et de l'Histoire. Un régal de la première à la dernière page.

Auteur : James Rollins
Editeur : Pocket
Prix : 7,80 euros
Nombre de pages : 592

Sommaire des livres critiqués