Le monde perdu

le_monde_perduRésumé : Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque parc d'attraction devenu incontrôlable, l'extinction semblait définitive. Le professeur Levine, pourtant, n'en croit rien. La présence de lézards singuliers, signalés sur le littoral du Costa Rica, l'incite même à se rendre sur place. Et l'hypothèse d'un second site, gardé secret par les généticiens d'InGen, prend tout son sens : un site B, un monde perdu. Pour Levine, la tentation est irrésistible...
Bientôt, son appel au secours parvient à son ami, le mathématicien Ian Malcolm. Rescapé de la première expédition, Malcolm sait que personne n'est mieux placé que lui pour tirer Levine d'affaire. Et le cauchemar recommence : la jungle, un bruit de pas puissants, un souffle putride. Un enfer où courir n'est pas toujours la bonne solution pour rester vivant...

Extrait : Une demi-douzaine d'animaux ressemblant à des lézards, d'un vert vif, s'étaient groupés près du Challenger. A peu près de la taille d'un poulet, ils gazouillaient avec animation. Sur leurs pattes de derrière, utilisant leur queue comme un balancier, ils marchaient avec de petites secousses de la tête, exactement comme des poulets. Ils poussaient de petits cris aigus, particuliers mais rappelant beaucoup ceux d'un oiseau. Ils ressemblaient pourtant à des lézards à longue queue. Ils avaient des yeux vifs et curieux, et regardaient les hommes en penchant la tête.
- Qu'est-ce que c'est ? demanda Eddie. Un congrès de salamandres ?
Dressés sur leurs pattes de derrière, les lézards verts les regardaient. Plusieurs autres apparurent, venant de derrière le camion, sortant du couvert végétal. Ils furent bientôt une douzaine, curieux et gazouillants.
- Des compys, fit Malcolm. Procompsognathus triassicus, de leur vrai nom.
- Vous voulez dire que...
- Oui. Ce sont des dinosaures.

L'avis de Dazboness : Après son excellent Jurassic Park, et le succès de son adaptation au cinéma, Michael Crichton a donc remis le couvert avec un second volet des aventures de nos mastodontes disparus préférés. Mais il a la bonne idée de nous mener dans les coulisses du parc d'attraction décrit dans le premier volet. De nous montrer comment étaient préparés les animaux entre leur naissance et leur entrée dans les enclos de présentation. Leur développement.
Et bien entendu, rien ne peut aller comme l'homme a voulu qu'il soit avec des créatures qui le considèrent à peine comme de la nourriture occasionnelle.
Les héros de ce roman vont être confrontés aux dinosaures déjà présents sur l'île principale, mais plus encore, ils vont découvrir d'autres êtres plus dangereux. Une espèce de dinosaure qui fait fuir jusqu'aux puissants T-Rex.
Une fois encore, l'auteur parvient à entremêler subtilement et efficacement l'aspect technologie de pointe, avec l'aspect plus émotionnel des personnages et le côté fantastique de la rencontre Homme-Dinosaure... sans parler de l'aspect terrifiant des prédateurs jurassiques et modernes (car les humains ne sont pas non plus des saints).
Une suite excellente qui vaut le premier roman et qui surpasse de très très loin l'adaptation cinéma qui ne fait que vaguement s'inspirer du roman, abandonnant les idées les plus novatrices et sensationnelles et préférant amener les dinosaures en ville.

Auteur : Michael Crichton
Editeur : Pocket
Prix : 6,90 euros
Nombre de pages : 480

Sommaire des livres critiqués