Thérapie

TherapieRésumé : Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d'une maladie qu'aucun médecin ne parvient à diagnostiquer.
Un jour, après que son père l'a accompagnée chez l'un de ses confrères, elle disparaît.
Quatorze ans ont passé.
Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d'une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux. Or, le dernier roman d'Anna a pour héroïne une fillette qui souffre d'un mal étrange et qui s'évanouit sans laisser de traces...
Le psychiatre n'a dès lors plus qu'un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.

Extrait : Lorsque la demi-heure fut écoulée, il sut qu'il ne reverrait jamais sa fille. Elle avait ouvert la porte, s'était retournée une dernière fois vers lui, puis était entrée dans la pièce où l'attendait le vieil homme. Mais Joséphine, sa fille de douze ans, ne devait plus en sortir. Il en était certain. Plus jamais il ne reverrait son sourire radieux, le soir, quand il allait la coucher. Plus jamais il n'éteindrait sa petite lampe de chevet aussitôt après qu'elle se fut endormie. Et plus jamais il ne serait réveillé au milieu de la nuit par ses cris stridents.
Cette certitude s'imposa brutalement à lui, le laissant en état de choc.
Lorsqu'il se releva, il lui sembla que son corps ne demandait qu'à rester assis sur sa chaise en plastique branlante. Il crut un instant que ses jambes étaient prêtes à céder sous son poids et qu'il allait s'étaler de tout son long sur le parquet usé de la salle d'attente, entre la grosse ménagère venue soigner son psoriasis et la table couverte de vieux magazines. Mais il n'eut pas même le soulagement de s'évanouir. Il restait pleinement conscient.

Les patients sont soignés
non dans l'ordre de leur arrivée
mais selon l'urgence de leur cas.

Mon avis : Si je devais vous retranscrire l'expression que j'ai eu après avoir fermé ce livre cela donné quelque chose comme "ah ouais quand même". Ce livre est très troublant, déroutant et faut suivre l'histoire pour ne pas s'emmêler les pinceaux. Un peu long à démarrer mais une fois que l'histoire est partie elle ne s'arrête que malheureusement pour nous lecture à la dernière ligne du livra. Passionnante et dévorante vous lirez ce livre soit en quelques heures (pour ceux qui lisent vite) ou en quelques jours, deux pas plus (pour ceux qui comme moi lisent un peu moins vite).

Un livre que j'ai apprécié de lire et qui m'a vraiment fait vibrer que ce soit au début ou à la fin. Les sentiments d'un père attaché à sa fille qui est malade et en plus qui disparait sont vraiment bien décrit dans ce livre. On vit avec le personnage et on ne peut se douter de la fin (même si plusieurs pistes nous y font penser).

Un livre que je vous recommande vivement et qui change un peu de tout ce qu'on peut lire en ce moment.

Auteur : Sebastian Fitzek
Editeur : Le Livre de Poche
Prix : 6,50 euros
Pages : 309

Sommaire des livres critiqués