Sucker Punch

sucker_punchGenre : Fantastique, Action
Durée : 1h50min
Réalisateur : Zack Snyder

Synopsis : Fermez les yeux. Libérez-vous l'esprit. Rien ne vous prépare à ce qui va suivre.
Bienvenue dans l'imaginaire débordant d'une jeune fille dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque… S'affranchissant des contraintes de temps et d'espace, elle est libre d'aller là où l'entraîne son imagination, jusqu'à brouiller la frontière entre réalité et fantasme…
Enfermée contre son gré, Babydoll a toujours envie de se battre pour reconquérir sa liberté. Combative, elle pousse quatre autres jeunes filles – la timorée Sweet Pea, Rocket la grande gueule, Blondie la futée, et la loyale Amber – à s'unir pour échapper à leurs redoutables ravisseurs, Blue et Madame Gorski – avant que le mystérieux High Roller ne vienne s'emparer de Babydoll.
Avec Babydoll à leur tête, les filles partent en guerre contre des créatures fantastiques, des samouraïs et des serpents, grâce à un arsenal virtuel et à l'aide d'un Sage. Mais ce n'est qu'à ce prix qu'elles pourront – peut-être – recouvrer la liberté…

Casting :

Babydoll / Emily Browning
Sweet Pea / Abbie Cornish
Rocket / Jena Malone
Blondie / Vanessa Hudgens
Amber / Jamie Chung
Docteur Vera Gorski / Carla Gugino
Blue Jones / Oscar Isaac
Le Sage / Scott Glenn

L'avis de Dazboness : Drôle de film que nous proposent le synopsis et la bande-annonce. Une histoire imbriquée dans un rêve, lui-même contenu dans un mensonge de l'esprit. A trop vouloir surfer sur la vague de fictions à la Inception, le réalisateur Zack Snyder a ici presque oublié ce qui faisait le relatif succès de ses précédents films, le visuel. Bien que parcouru de scènes aux effets spéciaux réussis et aux combats époustouflants, le film ne trouve pas le second souffle dont il aurait besoin, assuré par un scénario valable.

Ici, le scénario est cousu de fils blancs qui enlèvent toute surprise ou presque au déroulement et à la conclusion des aventures de Babydoll. Même si la fin repose sur un retournement assez bien trouvé mais peut être mal exploité... Le rôle de certains personnages reste anecdotique, y compris celui de Vanessa Hudgens qui en dehors des scènes d'action se contente de subir le scénario et nous faire subir un rôle et un jeu hors de propos et d'intérêt.

Petit bémol supplémentaire concernant les scènes d'action parfois brouillonnes, mais qui surtout ne reposent pas sur une cohérence... Que le monde onirique soit une transposition de ce que vivent les filles d'accord. Qu'elles y soient capables de combattre mieux que "Universal Soldier" d'accord aussi. Mais les combats devraient être liés entre eux par autre chose que les filles et le Sage. Elles se trouvent à combattre des ennemis qui n'ont aucun lien entre eux, à l'aide de technologies qui sont trop dissemblables : une relative unité de style aurait permis à ce film de faire plus travaillé, moins brouillon.

Bref un film honorable malgré des aspects brouillons et un discours trop prévisible pour avoir un impact fort sur le public. On en ressortira donc essentiellement avec le plaisir d'avoir vu de jeunes actrices se déhancher et se déchainer comme de beaux diables. Dommage car ça ne suffit pas à faire de Sucker Punch un bon film, mais au mieux un film honorable.

Bande-annonce :