Le Choix des Ombres
L'ange de la Nuit, Tome 2

Le choix des ombresRésumé : LE TUEUR PARFAIT N'A PAS DE NOM. IL A PLUSIEURS VISAGES.

Kylar Stern a renoncé à sa vie d'assassin. Il a laissé derrière lui son maître Durzo et son ami Logan Gyre, laissés pour morts dans l'invasion brutale du pays par les armées du Roi-Dieu. Kylar est parti s'installer dans une autre ville et a changé de métier.
Mais lorsqu'il apprend que Logan est toujours vivant et qu'il est retenu prisonnier, Kylar est confronté à un terrible dilemme : abandonner la voie des ombres à tout jamais et vivre heureux avec sa famille, ou bien replonger dans la violence pour sauver son pays et son ami... au risque de tout perdre.

Extrait : "- J'ai un contrat pour toi, annonça Mamma K.
Avec sa somptueuse robe immaculée et ses cheveux grisonnants impeccablement peignés, elle ressemblait - comme toujours - à une reine. Ce matin-là, des cernes noirs se dessinaient pourtant sous ses yeux. Les maîtres du Sa'kagué encore vivants n'avaient pas dû dormir beaucoup depuis l'invasion khalidorienne, songea Kylar.
- Je suis heureux de vous revoir, moi aussi, répliqua le jeune homme en s'installant dans la bergère du bureau du Shinga.
Mamma K ne tourna pas les yeux vers lui. Elle resta assise, très droite, et continua à regarder par la fenêtre. La pluie de la veille avait éteint la plupart des incendies de la cité, mais de nombreux foyers laissaient encore échapper une épaisse fumée qui baignait Cénaria dans une aube pourpre. Les eaux de la Plith qui séparaient le Dédale des riches quartiers étaient rouge sang. Kylar n'était pas certain que ce soit à cause des reflets du soleil. Au cours de la semaine qui avait suivi l'invasion, les Khalidoriens avaient massacré des milliers de personnes.
- Il y a un petit problème, poursuivit Mamma K. Le cadavreux sait qu'on en veut à sa vie.
- Comment cela se fait-il ?
En règle générale, le Sa'kagué se montrait plus discret.
- Nous l'avons averti.
Kylar se massa les tempes. Lorsque le Sa'kagué prenait la peine de mettre la victime en garde, c'était parce que celle-ci savait déjà qu'un danger planait au-dessus de sa tête. L'avertissement permettait d'écarter les soupçons si la tentative d'assassinat échouait. Cela ne pouvait signifier qu'une chose : le cadavreux était le conquérant de Cénaria, le Roi-Dieu de Khalidor, Garoth Ursuul."

L'avis de Dazboness : Le premier volume se consacrait péniblement à nous expliquer avec force détails la vie des habitants de Cénaria et l'enfance de Kylar, sa rencontre avec Durzo et son apprentissage de pisse-culotte, son apprentissage de l'amitié et surtout de la solitude. Dans cette seconde partie, Brent Weeks se consacre essentiellement à nous exposer les doutes de Kylar, sa tentative de concilier nobles idéaux pacifistes, vie tranquille, et tempérament de feu. Comment un pisse-culotte peut-il devenir un être ordinaire ? A partir de quand arrête-t-il de calculer les possibilités de meurtre et de fuite pour simplement apprécier la présence d'êtres chers auprès de lui. Et surtout, lorsque ses amis sont en danger et l'appellent à la rescousse, peut-il ignorer leurs demandes ou doit-il renoncer à l'amour pour débarasser le monde d'un des pires tyrans qui aient foulé cette terre ?

En proie à tous ces doutes et interrogations, Kylar va donc nous entrainer dans une quête identitaire mais aussi dans sa recherche de la vérité, du vrai sens de sa vie et de son don. Et bien qu'il ressente fortement la solitude dans ses réflexions et prises de décision, d'autres personages vont devoir faire preuve d'autant d'introspection et de travail sur eux-même pour trouver le chemin, tel des équilibristes, leur permettant de garder aussi bien leurs valeurs que leur vie et leur santé mentale, que ce soit les amis ou les enemis de Kylar : Logan Gyre dans sa prison, le prophète et ses deux compagnons dans leur combat contre les forcesdu Roi-Dieu, mais aussi la pisse-culotte Vi.

L'auteur parvient à nous extraire de la fange des bas-fonds dont il parlait dans son premier tome pour nous entraîner  à la fois à l'air libre et dans des culs de basse fosse plus sombres et sordides encore, et jusque sur des champs de bataille composés majoritairement de morts et de monstres innomables. Cette dualité entre ombre et lumière, caractéristique du personage principal et de cette série, s'avère être également celle de tout un monde dont les intrigues entremêlées ont livré un pays à l'envahisseur et menacent d'empêcher les acteurs de la liberté de parvenir à mettre le terme à la tyrannie...

Auteur : Brent Weeks
Editeur : Milady
Prix : 9€
Nombre de pages : 698 pages

Sommaire des livres critiqués