La proie

la proieRésumé : Spécialiste des nanoparticules, robots infiniments petits destinés à la recherche militaire, Xymos est une société dirigée par Julia Forman. Depuis quelques temps, celle-ci a un comportement étrange, incohérent et fuyant. Jack, son mari, cherche à comprendre. Consultant en informatique, il parvient à se faire embaucher pour une mission ponctuelle. Il va alors découvrir jusqu'où peut aller le génie et la folie des scientifiques, et affronter un prédateur que nul n'avait imaginé.

Extrait : "Il est minuit. La maison est plongée dans l'obscurité. Je ne sais pas comment tout cela va finir. Les enfants sont affreusements malades : ils n'arrêtent pas de vomir. J'entends les haut-le-coeur de mon fils et de ma fille, chacun dans une salle de bains. Je suis allé il y a quelques minutes voir ce qu'ils régurgitaient. Je m'inquiète pour la petite ; j'ai été obligé de la rendre malade, elle aussi : c'était le seul espoir.
Je crois que je ne suis pas atteint, du moins pour le moment. Mais j'aurai de la chance si je m'en sors : la plupart de ceux qui ont joué un rôle dans cette histoire sont déjà morts. Et comment être certain de quoi que ce soit ?
L'installation est détruite, mais peut-être était-il déjà trop tard.
J'attends Mae. Elle est partie au labo, à Palo Alto, il y a douze heures ; j'espère qu'elle a réussi. Qu'elle est parvenue à leur faire prendre conscience de la gravité de la situation. J'attendais des nouvelles : rien jusqu'à présent.
J'ai des tintements d'oreilles, ce qui est mauvais signe. Et je sens une vibration dans ma poitrine et mon abdomen. Le bébé ne vomit que des glaires. La tête me tourne ; j'espère que je ne vais pas perdre connaissance. Les enfants ont besoin de moi, surtout la petite. Ils ont peur ; quoi de plus naturel ?
Moi aussi, j'ai peur.
Comment croire qu'il y a une semaine ma préoccupation majeure était de trouver du travail ? Cela paraît si dérisoire aujourd'hui.
Les choses, il est vrai, ne se passent jamais comme on l'imagine."

L'avis de Dazboness : Un roman de feu Michael Crichton. Bien loin de Jurassic Park, mais reposant sur la même base, les avancées technologiques non maîtrisées par l'homme, le fait de jouer à Dieu, et surtout les conséquences de ce défi à la nature. Car la création qui ne peut être contrôlée provoque fatalement de véritables désastres.

Dans ce roman, l'auteur s'est ttaché à un problème technologique qui est toujours d'actualité, le fonctionement de la nanotechnologie et ses domaines de compétences. Mais aussi ses limites et dangers : l'introdction d'un corps tétranger même microscopique, dans le corps humain pose le problème inhérent aux greffes, mais aussi ceux liés à l'introeduction de matériaux non-vivants dans un organisme.

Et surtout le problème de la gestion des tâches des nanorobots, de leur intervention sur le corps humain (ou tout autre corps vivant), leur iteraction et leur expulsion. Le problème enfin de l'intelligence artificielle résultant des algorithmes et programmes auxquels cette technologie est sensée répondre de façon empirique afin de déelopper une capacité à réagir à ce que l'humain ne peut détecter. Bref sa capacité à comprendre et anticiper, un début de véritable intelligence artificielle...

Les problèmes de la robotique si présents en science-fiction appliqués à une nanotechnologie. Aussi excitant qu'effrayant. Ce roman nous ouvre les portes d'un univers dont on entend souvent parler sans toujours réaliser l'ampleur de la tâche, et de ses conséquences sur nos vies.

Auteur : Michael Crichton
Editeur : Pocket
Prix : 8,10€
Nombre de pages : 469

Sommaire des livres critiqués