Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Le-vieux-qui-ne-voulait-pas-feter-son-anniversaire

Résumé : Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l'adjoint au maire et de la presse locale ?
Allan Larlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente.
Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée - presque par inadvertance - à un membre de gang. S'engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja...

Extrait : "On se dit qu'il aurait pu se décider avant et qu'il aurait dû au moins avoir le courage de prévenir son entourage de sa décision. Mais Allan Karlsson n'avait jamais été du genre à réfléchir longtemps avant d'agir.
L'idée avait donc à peine eu le temps de germer dans l'esprit du vieil homme qu'il avait déjà ouvert la fenêtre de sa chambre située au premier étage de la maison de retraite de Malmköping dans le Södermanland, et qu'il s'était retrouvé debout sur la plate-bande dans le jardin.
L'acrobatie l'avait un peu secoué, ce qui n'avait rien de très étonnant, vuq ue ce jour-là Allan allait avoir cent ans. La réception organisée pour son centenaire, dans le réfectoire de l'établissement, commençait dans une heure à peine. L'adjoint au maire lui-même était invité. Et le journal local avait prévu de couvrir l'évènement. Tous les vieux étaient évidemment sur leur trente et un, ainsi que le personnel au complet avec Alice la Colère en tête de peleton.
Seul le roi de la fête allait manquer à l'appel.

L'avis de Homelaet :  Au départ je n'étais pas très motivée pour acheter ce livre. Mais un collègue m'en a fait l'éloge en disant qu'il passait un bon moment, alors je me suis lancé.

J'ai trouvé que le roman commençait très bien : une bonne entrée en matière qui nous met directement dans la peau d'Allan. Mais bien vite je me suis lassé et j'ai commencé à sauter des pages entières. Oui, je sais ce n'est pas bien mais vous allez vite comprendre pourquoi.

Allan a eu une vite très riche et très remplie. Il a beaucoup voyagé et à rencontrer tout un tas de personnes de la plus gradée au petit ouvrier d'usine. Et dans le livre, il n'y a pas que sa fuite qui est racontée mais également sa vie et ce, en détail.

Au début je m'intéressais vraiment à la vie d'Allan. J'ai lu toutes les pages sans en sauter aucune. Et puis les parties sur l'histoire de notre centenaire ont commencé à être de plus en plus longue et celle sur la fuite de plus en plus courte. Or, pour moi les parties du présent étaient bien plus intéressantes et passionnantes que son passé. Mais cela ne m'a pas empêché de finir ce livre.

Un autre petit bémol de ce livre : la Suède. Je vous avouerais que je connais la Suède, je sais la situer sur une carte et connait pas la capitale. Et c'est à peu près tout. Alors quand l'auteur commence à raconter la traque d'Allan à travers le pays, avec les noms de villes suédoises (un peu comme le nom des meubles Ikea), j'ai été vite perdue. Une carte de la Suède au début du livre m'aurait été d'une grande aide pour comprendre la logique du vieil homme et savoir s'il avait traversé tout le pays ou était juste parti dans la ville à coté.

Hormis ces quelques pages qui pour moi sont en trop dans le livre, l'histoire est rondement menée. Ce livre plaira a bon nombre d'entre vous.

Auteur : Jonas Jonasson
Editeur : Pocket
Pages : 507
Prix : 8,10 €